Jeudi 22 février 2018– 20h45
Le Cordouan Thalazur – 6, Allée des Rochers – Royan
05 46 39 46 39

Fabrice Eulry est né le 4 septembre 1962. Il passe son enfance en Tunisie, son adolescence près de Lyon, part à la Nouvelle-Orléans puis s’installe à Paris en 1990. C’est « un des musiciens les plus doués de sa génération ». Il excelle dans les styles les plus divers du plus rythmé au plus mélodique.

« Ce pianiste est infatigable»  Le Parisien

« Le Chopin du Boogie-woogie »  Le Figaro
« Captant l’énergie du public au point de l’en vider de tout son potentiel d’applaudissement »  Nice-Matin
« C’est la quatrième dimension qui s’ouvre quand il s’installe à son piano : le monde extérieur n’existe ni pour lui ni pour l’auditoire »  Centre Presse
« Fabrice Eulry c’est super Phoenix sans salle de contrôle électrisant la nuit » Midi Libre
« Un sens inné du rythme et de l’improvisation »  Marie-Claire)
« Un phénomène cet Eulry… De la dynamite en barre montée sur une paire de ressorts… Le talent à l’état pur… Un phénomène qu’on vous dit »  La Dépêche du Midi
« Tinkle… Tinjle… he is a star »  Herald, Afrique du Sud
« Senso innato del ritmo »  La Nuova Ferrara – Italie

Fabrice Eulry en quelques rencontres
Il a joué avec Iggy Pop, Nancy Holloway, Catherine Ringer, Claude Bolling, Big Jay Mc Neely, Al Casey, Gary Wiggins, Debbie Duncan, Yolanda Graves, Al Sanders, Joel Daydé, Maxime Saury, Steve Webb, Bonnie Taylor, Jan Harrington, Lluis Coloma, Renaud Patigny, Axel Zwingenberger, Neville Dickie, Cesare Poggi, Cynthia Sawyer, Marc Lafferrière, Gilbert Leroux, Pierre-Yves Plat, Sidney Bechet junior, Michel Pastre, Jacques Doudelle, Enzo Mucci, André Villéger, Carl Schlosser, Les Sweet system, Ricky Nye, Bob Dartsch, Jacky Milliet, Christian Morin, Gilda Solve, les Just Gigolo, Stephanie Trick, Bob Seeley.