SI VOUS SAVIEZ PAS VRAIMENT POURQUOI VOUS AIMIEZ DYLAN
(ou si même vous pensiez que vous aimiez pas ça)

Traduire Dylan, c’est prétentieux. Un péché mortel. J’ai depuis toujours la tentation de le faire parce j’ai un plaisir de dingue à le chanter, à le faire piger, à faire découvrir sa simplicité et sa complexité.

Comme la meilleure façon d’éliminer une tentation a toujours été d’y succomber, je me suis lâché, à fond. J’irai donc en enfer avec Richard Anthony, Hugues Aufray, Nana Mouskouri et Francis Cabrel… Ça va être long… surtout vers la fin… et j‘aime pas les filles à lunettes.

Dylan a regardé le monde et l’amour comme une blessure chaude, comme une blague vexante, comme la motte de terre vibrante de vie qui se regarde tomber dans sa tombe. Il nous a fait ce cadeau riche, drôle et désabusé de nous montrer ce qu’il y avait à ne pas comprendre, à juste admettre et entrevoir. Il a eu cette liberté de ton, de regard et d’attitude qui a fait de certains d’entre nous des gens plus simples.

Après avoir creusé une dette assez sérieuse en écrivant mes quelques 150 chansons, je pioche dans les 700 siennes pour m’en acquitter autant que faire se peut, les offrir à des Français qui n’y étaient rentré que d’une oreille.

Je propose le spectacle sincère d’un obsédé d’écriture et de guitares acoustiques. J’y entrevois une chance pour la chanson française d’aller là où on ne l’attend pas.

Le Rive Droite – 72, Avenue Gambetta – 17100 Saintes
Prix des Places* : 25€ et 20€ pour les adhérents CityJazzy
Billetteries dans tous les points de ventes habituels et sur www.cityjazzy.com
*Hors frais de location éventuels