City Jazzy – GOVRACHE – Slame – Saintes

Prix Charles Cros et Georges Moustaki, après La Cigale: Atlantic Ciné Concert Live, avec 3 Musiciens. Il pique nos consciences endormies, à coups de poing nous éveillant au monde alentour…

Vendredi 29 Janvier 2021 – 20h45

 

Slameur au verbe parfaitement poli mais impoli, Govrache dessine avec une virtuosité indéniable, les petits riens du quotidien. Il vient piquer nos consciences endormies, assénant ses textes coups de poing qui nous forcent à sortir de notre léthargie et nous éveillent au monde alentour…

Abrupte réalité de contextes sociaux que par confort, nous choisissons parfois d’ignorer,
La scène est son élément, et c’est ce naturel profond qui charme, autant que son humour facile et chatouilleur. Un moment tout en finesse entre douceur, émotion et insolence, dont on aurait tord de se priver.

Govrache : Chant/Guitare – Adrien Daoud : Contrebasse/Tom – Antoine Delprat : Claviers/Violon – Guillaume Sené : Beat Maker

Biographie Govrache 

David Hébert, de son vrai nom, est né le 2 février 1975 dans le petit village de Carentan (50) en Normandie.

 

Dès l’âge de 5 ans, sa mère le mets face à son premier dilemme: choisir entre sport ou musique pour occuper ces temps libre. A l’image de son parcours curieux, il demandera d’abord d’essayer les deux.

Boxe ou guitare, ce sera a force du poing qu’il choisira d’expérimenter et il le fera bien. A 11ans, il gagne les championnats de France techniques de boxe américaine, avant de s’orienter vers le Kung Fu, pour lequel il finira champion de France 4 ans plus tard. Sans cesse à la recherche de nouveau défi, il se lancera ensuite dans le body-building pour augmenter sa force de frappe :« c’est ce sport qui m’a construit: j’ai appris ce qu’est la volonté et l’acharnement. »

 

Alors que l’école prenait une place de moins en moins importante dans son parcours de vie, un genre de « Monsieur Kitting » devient son professeur de français.C’est lui qui saura lui faire aimer la poésie et lui donner le goût de la littérature. A son entrée en terminale littéraire, il est sélectionné aux demis finales des championnats de France de body-building mais n’ira pas. Un nouveau terrain de jeu à explorer, il part étudier la philosophie à Caen. Entres les cours et les strip-tease le week end grâce auxquels il gagne sa vie, David retrouve la guitare et commence à gratter les cordes, et les mots…

 

Il s’y essaie doucement dans la rue, dans les bars, sur les terrasses avant de devenir doucement dépendant. 2012 marquera le tournant important de sa carrière. Avec « panne d’essentiel » il exprime le dégoût de la vie de luxe qu’il s’était offert en jouant au poker, et décide de tout plaquer pour rejoindre la capitale et chanter. David Hébert devient Govrache, et les concerts s’enchainent autant que les prix.

 

En 2014, son premier disque« le bleu de travail »sera honoré par le prix du public au prix Georges Moustaki. Inspiration Swing avec son trio de musiciens, Govrache se fait un nom remarqué dans le milieu de la chanson parisienne.

 

Deux ans plus tard, il sort un nouvel album « Merde chui prof » où il fait écho à ses dix années d’expérience comme surveillant d’externat, et de sa désillusion de devenir prof. Déçu par l’accueil reçu par ce nouveau disque dans lequel il avait mis beaucoup d’espoir, Govrache vit tout cela comme un échec et pense abêtit abandonner la chanson.

 

C’est alors qu’un jeune ami, Gauvain Sers, qui était alors pris sous les ailes du grand Renaud, choisit à son tour de mettre en lumière un artiste qui l’inspire. Govrache est d’abord invité en première partie au Café de la danse, à la Cigale, puis sur une cinquantaine de date à travers la France.  Un nouveau souffle, et une nouvelle vision artistique naît de cette expérience. A chaque date, Govrache expérimente auprès d’un public curieux. La guitare est laissée de côté ,pour une mise à nu osée de la voix. Porté par cette nouvelle énergie, Govrache se lance le défi de remplir son premier Zèbre de Belleville, puis son premier Café de la danse.

 

Complet à chaque fois, il ne pouvait s’arrêter là et a poussé les portes de la Cigale le 16 mars 2019 pour présenter son nouveau projet slam. Entre force et douceur, cette fois Govrache ne choisira pas. Deux disques sont prévus,« Des Murmures »et« Des Cris », deux facettes d’un personnage qui n’a pas fini de nous surprendre. 

 

Atlantic Ciné  – Parc Atlantique Les Coteaux, 17 Rue champagne st Georges, 17100 Saintes

Prix des Places* : 25€ et 20€ pour les adhérents CityJazzy

Billetteries dans tous les points de ventes habituels et sur www.cityjazzy.com – 06 08 61 13 95
 *Hors frais de location éventuels